eveD’ailleurs selon une enquête CSA, 84% des Français font davantage confiance aux femmes pour sortir de la crise.  Le CERAM (Ecole supérieure de commerce à Nice) montre dans une étude que les entreprises les plus féminisées résistent mieux à la crise, cf Hermès avec 55% de féminisation des cadres. Les femmes appréhenderaient plus facilement les environnements complexes, seraient moins sûres d’elles, se poseraient davantage de questions et s’adapteraient davantage…. Qualités essentielles dans notre contexte de crise.
Si le référentiel culturel du management est encore très masculin (archétypes guerriers : agressivité, conquête…), de nombreuses écoles de management mettent de plus en plus en avant les qualités dites féminines  et qu’il seraient souhaitables que tous managers, hommes et femmes, puissent manifester dès demain :

  • l’écoute : un management plus protecteur et défenseur de l’équipe
  • l’échange : on partage l’information, on met tout le monde au courant
  • travail plus collectif, management participatif, mise en avant des collaborateurs
  • donner du sens à ce qu’on fait et savoir le partager
  • plus grand sens du concret

Bravo aux femmes managers, notamment à toutes celles qui ont résisté aux stéréotypes masculins. Bravo aussi aux hommes managers qui ont su s’en affranchir! .